Un nouvel institut de théologie pratique pour la Suisse romande

Rencontre avec deux des professeurs, Elisabeth Parmentier et Olivier Bauer.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 30 septembre 2016

Auteur : Noriane Rapin

Lire directement l’article sur Protestinfo

Pourquoi avoir créé un Institut lémanique de théologie pratique (ILTP)?

Olivier Bauer: C’est une vieille histoire si l’on veut bien, puisqu’elle a commencé il y a une trentaine d’année avec l’Institut romand de pastorale, à Lausanne. Celui-ci a disparu lorsque la faculté de Neuchâtel est devenue en elle-même une faculté de théologie pratique. L’idée était de recommencer à neuf dans une structure qui serait commune aux universités de Genève et Lausanne. C’est également la manière dont fonctionne administrativement l’université de Lausanne: la Faculté de théologie et de sciences des religions est divisée en plusieurs instituts.

Elisabeth Parmentier: L’objectif de cet institut est qu’il soit au service de la recherche en théologie pratique. Il a la double tâche de faire de la recherche académique et d’être au service des questions contemporaines, dans l’Eglise et dans la société. Par exemple, l’institut a des partenaires au niveau romand, que ce soit l’Office protestant de formation, ou les différents lieux de réflexion autour de la catéchèse. On peut ainsi leur proposer une analyse de leurs pratiques et les inviter à prendre du recul. Aussi, l’idée d’un institut commun est de fédérer les énergies et les potentialités de recherche en Suisse romande. C’est quelque chose qui est très important pour moi.

La théologie pratique est-elle encore pertinente?

OB: Elle est encore pertinente, car tant qu’il y a des Eglises protestantes, il est utile d’étudier leur fonctionnement et de savoir si elles sont fidèles à leur référent, que ce soit la Bible ou la théologie du XXe siècle. L’autre grande question est de savoir si elles sont encore efficaces dans la société actuelle. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Les Réformateurs et la Bible : la sola scriptura

Que signifient ces deux mots latins que l’on peut traduire par : l’Écriture seule ? Par le mot : Écriture, on entend la Bible, le texte de référence en matière de foi de tous les chrétiens. Ce n’est pas la Bible qui est une originalité de la Réforme, mais le mot » seule ».

Un contenu proposé par Musée protestant

L’appel à la vigilance de Jésus

Dans quatre semaines les chrétiens fêteront Noël, la naissance de Jésus. Pour ce premier dimanche de l'Avent, le chapitre 13 de l'Evangile de Marc nous invite à à la vigilance et à l’écoute. Les explications du théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Campus protestant

Dévorer l’Ancien Testament grâce au Bible journaling

J’avoue ce n’est pas le livre le plus évident à lire. Mais je me suis lancée dans ce challenge pendant le confinement et je m’étonne moi-même à vouloir lire la suite semaine après semaine…

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

Peut-on changer de religion ?

Vous avez 3 minutes ? Les pasteurs François Bergouignan et James Woody vous proposent un apéritif théologique pour répondre à cette question d'un internaute.

Un contenu proposé par Esprit de liberté

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram