Un rituel pour passer dans l’au-delà

Un rituel pour passer dans l’au-delà

Témoignage d'un pasteur et aumônier au Centre hospitalier universitaire vaudois.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 31 octobre 2014

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

Alors que la journée du 2 novembre est consacrée à la commémoration des défunts, l’accompagnement des personnes en fin de vie fait partie du quotidien de Daniel Pétremand, aumônier au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV).

«Face à la mort, le rituel est un élément structurant. Il répond à un besoin humain profond», explique le pasteur. Et si l’Église catholique propose le sacrement des malades, appelé autrefois l’Extrême-onction, «il n’y a pas de cérémonie strictement protestante qui ritualise la fin de la vie».

«Le besoin des patients est prédominant. Parfois, je lis un psaume auprès de la personne. Ou encore, on se réunit avec la famille autour du lit du patient et on le remercie pour ce qu’il nous a offert. J’aime rappeler que ses valeurs personnelles ou certains de ses actes vont perdurer au-delà de sa mort».

Toutefois, Daniel Pétremand ne partage ces moments qu’avec les personnes avec lesquelles il a passé du temps. «Je n’irais pas dire une prière auprès d’un patient que je ne connais pas, au risque d’être intrusif. Le rituel doit avoir du sens pour la personne en fin de vie ou ses proches». […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

La rencontre de Jésus avec la Samaritaine

La rencontre de Jésus avec la Samaritaine

Le journal Ensemble vous propose chaque mois un article sur un passage biblique. Une invitation à lire la Bible, à la questionner, à la méditer.

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

C’est pas l’Homme qui quitte l’Eglise, c’est l’Eglise qui quitte l’Homme

Une prédication de James Woody, pasteur de l’Eglise protestante à Montpellier & Agglomération.

Un contenu proposé par Esprit de liberté
À quoi sert la théologie

À quoi sert la théologie

Quand j’étais jeune pasteur, j’avais comme paroissien un grand théologien, André Malet. C’est le professeur qui avait introduit en France la pensée de Rudolf Bultmann.

Un contenu proposé par Le blog d’Antoine Nouis

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants