La théologie du ventre, une pratique quotidienne

La théologie du ventre, une pratique quotidienne

Noël approche à grands pas avec sa farandole de repas tous plus copieux les uns que les autres.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 12 décembre 2015

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

Une multitude de goûts et d’odeurs : de la dinde aux marrons, des biscômes, ou encore du vin chaud. Le professeur de théologie pratique de l’Université de Lausanne, Olivier Bauer, étudie la nourriture dans son rapport à la foi. Rencontre.

Quel est le rôle des aliments dans le christianisme?

Ils nourrissent, ils représentent la vie. Et ils ont parfois une valeur symbolique qui peut être très diverse. La fonction symbolique porte sur quelque chose qui est indispensable à la vie et cela veut dire que tous les jours quand on mange, on est tenu de réfléchir au sens de ce qu’on mange. Le simple fait de pouvoir manger est un acte théologique et le bénédicité permet de remercier Dieu.

Du côté chrétien, ou en tout cas protestant, il n’y a plus d’interdiction théologique de consommer tel ou tel produit. La responsabilité personnelle oriente le choix de manger de la viande, du chocolat issu du commerce équitable ou encore des produits locaux. Un aliment ne va pas nous éloigner ou nous rapprocher de Dieu. On mange comme on croit, peu importe les croyances. C’est une question de valeurs et de symboles.

Est-ce qu’il y a des plats typiquement chrétiens pour Noël?

Oui, toutes les volailles. Mais cela dépend vraiment des endroits. Si en France, on mange plutôt de la dinde, en Suisse on aura tendance à consommer de la viande et à Magadascar, ce sera de l’oie. Il ne faut pas oublier que c’est un repas de fête, d’où la profusion de viandes, de plats et de mets plutôt chers. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

La paternité et le travail

Le 27 septembre, le peuple suisse décidera s’il accorde deux semaines de congé paternité. L’occasion pour moi, père de quatre enfants, de me plonger dans la question du rapport entre paternité, salaire et travail.

Un contenu proposé par Réformés

Le temps est relatif

Selon le philosophe Michel Serres, « de mémoire de rose, nul n’a jamais vu vieillir un jardinier ; de mémoire de jardinier, nul n’a jamais vu vieillir une montagne ; de mémoire de volcan, nul n’a jamais vu vieillir une étoile ». Les différentes compréhensions du temps.

Un contenu proposé par

Un dico pour expliquer la sexualité aux ados

Sortie d’un nouvel ouvrage à destination des ados pour aborder la sexualité : "Tout nu ! Le dictionnaire bienveillant de la sexualité".

Un contenu proposé par

De la vulnérabilité à l’humanité !

Une période de crise. Voilà ce que je vis depuis quelques semaines. Et puis bam : tout s’est écroulé ! J’ai frôlé le burn-out, pour un tas de raisons à la fois personnelles, familiales et professionnelles.

Un contenu proposé par Fabuleuses au foyer

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram