François d’Assise et les arts

Entre peinture, littérature et cinéma, la figure de François d’Assise a largement imprégné la production artistique depuis le Moyen-Age. C'est le thème du colloque organisé par La Faculté de théologie de l’Université de Genève les 6 et 7 avril.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 31 mars 2017

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

« Il existe peu de textes de François d’Assise, mais énormément de réceptions sur le plan artistique et littéraire », lâche Ghislain Waterlot, professeur de philosophie et d’éthique à l’Université de Genève. C’est à travers la peinture, la littérature et le cinéma que la figure de ce mystique italien du XIIIe siècle sera abordée, dans le cadre d’un colloque à l’Uni Bastions, les 6 et 7 avril prochains. Fondateur de l’ordre franciscain après s’être littéralement mis à nu, ce religieux catholique canonisé six ans après sa mort a rencontré dès son époque une grande popularité qui s’est développée au fil des siècles.

« Le franciscanisme est un très grand mouvement créé par un seul homme qui en a rassemblé plus de 6000, en à peine douze ans. Ce courant exprime une nouvelle façon de voir la vie religieuse, en rupture avec les ordres cloitrés. Les franciscains vont aller et venir dans la société », ajoute le professeur, à l’origine du colloque. « La figure de François d’Assise exerce encore aujourd’hui une fascination extraordinaire, même parmi les non-croyants, peut-être parce qu’elle incarne un idéal éthique qui interpelle l’homme contemporain», relève Mariel Mazzocco, collaboratrice scientifique à l’Institut romand de systématique et d’éthique, également organisatrice de cette rencontre. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

« En thérapie » : la magie opère à nouveau !

En face du même psy, le Docteur Dayan, toujours incarné à la perfection par Philippe Pierrot, on rencontre quatre nouveaux patients.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

« Contes du hasard et autres fantaisies », un triangle amoureux inattendu

Un film qui fait la part belle aux dialogues - de longs dialogues - mis en scène de façon sobre et élégante.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

Triangle of Sadness… oh mon bateau !

Après sa palme d’or 2017 avec The Square, le réalisateur suédois Ruben Östlund nous propose une satire acide et hilarante sur les affres du capitalisme.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Giovanni Boldini, les plaisirs et les jours

Une exposition à découvrir au musée du Petit Palais jusqu'au 24 juillet 2022.

Un contenu proposé par Protestants dans la Ville

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast