Ichthus d’avril !

Ichthus d’avril !

Qu’est-ce qui se cache derrière le terme ichthus, le poisson qui symbolise le christianisme ?

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 1 avril 2014

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

«Le poisson, ichthus en grec, fait partie des plus anciens symboles chrétiens avec l’ancre et la colombe», explique Christiane Furrer, maître d’enseignement et de recherche (MER) à la faculté de théologie et de sciences des religions, de l’Université de Lausanne. Persécutés par les autorités romaines, les premiers chrétiens au Ier siècle, ont utilisé ichthus comme code secret pour se reconnaître entre eux, jusqu’au IVe siècle.

«Le poisson a une place importante dans la Bible et est présent dans plusieurs récits», ajoute Christiane Furrer. Par exemple, dans l’Ancien testament, on le trouve dans le Livre du prophète Jonas ou le Livre de Tobie. Mais, c’est surtout dans le Nouveau testament qu’il apparaît souvent. Il est au centre de la pêche miraculeuse et de la multiplication des aliments. On le retrouve aussi lors de la résurrection et de l’eucharistie.

Il a une valeur magique dans l’antiquité car il vit dans un élément où l’homme ne peut respirer et leurt, là, où l’homme sait vivre», explique Christiane Furrer. Mais, dans le langage figuré de la primitive Eglise, la vie est représentée par la mer et les hommes sont des poissons. En venant sur terre, le Christ est devenu poisson pour rejoindre les hommes. Dans les années 1970, représenté par deux demi arcs de cercle, ce symbole a commencé à être popularisé parmi les protestants évangéliques qui parfois le collent à l’arrière de leurs voitures. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

L’histoire du Pape en BD

Comme Pie XII ou Jean XXIII avant lui, le Pape François possède désormais sa propre bande-dessinée. Un cheminement depuis son enfance en Argentine jusqu'à son accession au Saint-Siège.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Sébastien Bourdon, peintre protestant ?

Qui était Sébastien Bourdon ? Une exposition lui est consacrée au Musée national Port-Royal des Champs. L'éclairage d'Anne Imbert, historienne de l’art et co-commissaire de l’exposition.

Un contenu proposé par Fréquence Protestante

« Ni d’Eve, ni d’Adam » récompensé par le prix Farel

Le prix Farel 2018 a récompensé le long métrage « Ni d’Eve ni d’Adam ». Ce dernier s’intéresse à la manière dont les personnes intersexuées cherchent à se réapproprier leur corps et à construire leur identité.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire