L'origine religieuse des droits de l'homme : le christianisme face aux libertés modernes (XVIIIe-XXIe siècle). Valentine Zuber

L’origine religieuse des droits de l’homme

Valentine Zuber présente le rôle de la pensée religieuse dans l'élaboration doctrinale des droits de l'homme depuis la Révolution française puis examine les interprétations religieuses qui ont suivi.

Un contenu proposé par LibreSens

Publié le 15 février 2018

Lire directement l’article sur LibreSens

Compte-rendu de Dominique Viaux , paru dans la revue LibreSens n°235 de janvier-février 2018

En France, l’interprétation des origines de la Déclaration des droits de l’homme de 1789 a fait l’objet d’une concurrence idéologique entre plusieurs définitions des droits, et de débats qui ne sont pas vraiment éteints encore aujourd’hui. Il existe une pensée chrétienne occidentale des Droits de l’homme qui se distingue de l’idéologie laïque et universaliste de ces droits.

L’opposition entre deux lectures de l’histoire politique moderne s’est ouverte clairement au début de la Troisième République : au XIXe siècle, la filiation de la DDHC avec la révolution américaine et protestante prévaut largement, mais après 1850 émerge une philosophie républicaine qui lie étroitement démocratie et droits « naturels ».

Ce livre est une relecture de […]

Lire la suite sur LibreSens

Sur le même thème

La question de l’avenir de l’être humain et l’accueil de l’autre

Entretien de l'historienne Valentine Zuber, réalisé dans le cadre des voeux 2018 de la Fédération protestante de France.

Un contenu proposé par Chaîne vidéos – FPF
L'origine religieuse des droits de l'homme

L’origine religieuse des droits de l’homme

Le christianisme face aux libertés modernes (XVIIIe-XXIe siècle). Un livre de Valentine Zuber.

Un contenu proposé par Labor et Fides

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

LibreSens

LibreSens est le Club de lecture des amis du CPED (Centre protestant d’étude et de documentation). Le blog LibreSens publie des comptes rendus de lecture écrits non par des critiques littéraires ou des journalistes, mais par des lecteurs avertis (pasteurs, laïcs engagés, théologiens, historiens, philosophes, biblistes…), ce qui constitue son originalité.

Derniers contenus du partenaire