Pierre de Courbertin, de l’athlète au prophète

Pierre de Courbertin, de l’athlète au prophète

Alors que la flamme olympique brille à Pyeongchang, l’historien Patrick Clastres pose un regard d’expert sur les « religions » de Pierre de Coubertin, le fondateur de l’olympisme. Interview.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 16 février 2018

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

Historien et professeur à l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne, Patrick Clastres finalise la rédaction d’une importante biographie de Pierre de Coubertin. Ce baron français né en 1863 à Paris et décédé en 1937 à Genève a redonné vie aux Jeux olympiques à l’ère moderne. Dans le cadre d’un cycle de conférences publiques sur le sport et la religion, Patrick Clastres présentera les « religions » de Pierre de Coubertin, le 15 mars à l’Université de Lausanne.

Quel était le projet de Pierre de Coubertin ?

À partir des années 1880, Pierre de Coubertin découvre en Angleterre l’éducation sportive organisée dans les écoles privées des élites que sont les public schools. Des directeurs de collèges protestants, les « muscular christians », sont chargés d’éduquer par la pratique du sport les jeunes garçons afin de les viriliser et de canaliser leurs pulsions. Coubertin est fasciné par cette éducation anglaise qu’il veut inoculer à la France. Mais comme il rencontre des oppositions, il va proposer les Jeux olympiques.

Quel est son concept des Jeux ?

Il a voulu créer des expositions universelles athlétiques, où des jeunes gens issus des élites concourent pour obtenir des médailles dans les différents sports occidentaux. Sa matrice est le pacifisme libéral. Pour lui, le meilleur moyen d’être un pacifiste, c’est d’affronter et de rencontrer d’autres jeunes sur les terrains de sport. S’il développe le patriotisme du muscle, c’est à des fins éducatives, pour former de grands patriotes capables de prouesses coloniale, industrielle, commerciale. Les athlètes vont s’affronter de manière très courtoise et chevaleresque sur le stade. Coubertin va diffuser son idée de Jeux olympiques comme un concept de paix par le […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

« Les villageois de Baobila », jeu de société solidaire

« Les villageois de Baobila », jeu de société solidaire

« Les villageois de Baobila », c’est le nouveau jeu de société du SEL qui sensibilise aux questions de pauvreté. Découvrez l’histoire derrière le jeu…

Un contenu proposé par Blog du Sel
« Zombie » des Cranberries

« Zombie » des Cranberries

Malgré son titre, ce morceau n’est pas une référence aux films peuplés de morts-vivants mais une référence au conflit nord-irlandais. L'analyse de Jonathan Hanley.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui
Le retour d’un super-héros musulman en BD

Le retour d’un super-héros musulman en BD

Après 70 ans d’absence, le super-héros musulman Kismet fait son grand retour à Boston pour combattre l’extrême-droite à la force de ses poings et de sa foi.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Inscrivez-vous à la newsletter de Regards protestants