« Pourquoi faut-il brûler les philosophes ? »

Du 27 février au 22 mai, l’Université de Genève organise un cours public sur douze grandes figures de la philosophie, de Socrate à Jan Patočka, condamnées pour leurs idées.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 27 février 2017

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

« Il y a eu dans l’histoire, et c’est encore le cas actuellement, des intellectuels dont l’action et la pensée paraissaient suffisamment dangereuses pour qu’on cherche à les éliminer. Ils n’ont toutefois pas renoncé à leurs convictions par peur de la mort », lâche Michel Grandjean, professeur à la faculté de théologie de l’Université de Genève. Socrate, Boèce, Jérôme de Prague ou encore Jan Patočka ont en commun d’avoir été condamnés, torturés, voire même exécutés pour leurs idées. Une thématique abordée dans un cours public, intitulé « Pourquoi faut-il brûler les philosophes? », du 27 février au 22 mai prochain.

« Nous avons choisi de commencer par le paradigme absolu, Socrate condamné à boire la ciguë, et terminerons au XXe siècle avec Jan Patočka, porte-parole de la charte 77, qui a quasiment été exécuté par le régime communiste de Tchécoslovaquie. D’une certaine façon, c’est un philosophe de notre époque qui a été mis à mort », explique le professeur, organisateur de ce cours public. Ainsi, lors de chaque rencontre, un spécialiste présentera les idées du philosophe en question, ce qu’il a apporté à la société et pourquoi ses idées ont été controversées. « Les grands absents de notre parcours sont, par exemple, Sénèque condamné au suicide sous Néron, ou Pierre Abélard torturé au XIIe siècle ». […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Quand un film nous parle de nos lectures

Je suis allé voir Drive my car, le film du japonais Ryūsuke Hamaguchi, un film long (3 heures) et méditatif qui m’a, à vrai dire, totalement transporté.

Un contenu proposé par Tendances, Espérance

Désigné coupable

Deux mois après les attentats du 11 septembre 2001, Mohamedou Ould Slahi est arrêté chez lui par la police mauritanienne et livré aux Américains. Il passera 14 ans en prison dont la plupart dans le camp de Guantanamo sur l’île de Cuba. Une analyse du dernier film de Kevin Macdonald.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Nantes protestant

Le château des ducs de Bretagne, le quartier Dobrée, le passage Pommeraye... Découvrez 11 lieux emblématiques de la présence des protestants à Nantes !

Un contenu proposé par Musée protestant

Chers camarades

Prix spécial du jury à la Mostra de Venise en 2020, ce film traite d'un épisode dramatique de l'histoire soviétique, le mouvement social de Novotcherkassk.

Un contenu proposé par Pro-Fil

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants