Still Alice

Still Alice

Nommé aux Golden Globes, le film a permis à Julianne Moore de remporter l’Oscar de la meilleure actrice en 2015.

Un contenu proposé par Pro-Fil

Publié le 13 avril 2015

Auteur : Alain Le Goanvic

Lire directement l’article sur Pro-Fil

Alice est mariée, heureuse mère de trois grands enfants, professeur de linguistique renommé. Mais de jour en jour, elle détecte qu’elle oublie ses mots, puis elle se perd lors d’un jogging sur le campus de sa fac. En consultation chez un neurologue, elle apprend qu’elle a les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Le film est la description de sa vie et surtout des relations avec l’Université, son mari, ses enfants, confrontés à une situation inédite.

Le scénario est tiré d’un best-seller publié en 1987, de Lisa Genova, professeur d’Université en neuroscience. La source du film est donc proche de l’analyse clinique de ce qui arrive à Alice et cela se sent, même s’il s’agit d’une œuvre fictionnelle. La confrontation avec cette maladie de notre temps avait déjà fait l’objet de quelques films, parmi lesquels il y a Se souvenir des belles choses (Zabou Breitmann – 2001), Loin d’elle (Sarah Polley – 2007), films traitant honnêtement du sujet mais introduisant un peu trop de pathétique et de fantaisies fictionnelles. Les réalisateurs ont, semble-t-il, évité cet écueil. […]

Lire la suite sur Pro-Fil

Sur le même thème

Alzheimer, quoi de neuf ?

Alzheimer, quoi de neuf ?

Le docteur Strubel présente cette pathologie de la mémoire, ainsi que les propositions thérapeutiques actuelles, moins centrées sur les possibilités médicamenteuses.

Un contenu proposé par Radio Alliance +

L’échappée belle

L'italien Paolo Virzi nous mène sur la trace d'un vieux couple qui a pris le large. Leurs enfants sont épouvantés : la mère gravement malade interrompt un traitement indispensable, le père n'a plus toute sa tête...

Un contenu proposé par Pro-Fil
L’Échappée belle

L’Échappée belle

L’Échappée belle, c’est le nom du film, mais aussi le nom, du moins une certaine traduction, donné à un vieux camping-car (The leisure seeker en VO) qui va conduire Helen Mirren et Donald Sutherland sur la route d'Hemingway...

Un contenu proposé par ArtSpi’in

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Pro-Fil

Fondé par le pasteur Jean Domon, Pro-Fil propose chaque semaine des critiques de films et porte un regard protestant et filmophile sur le cinéma.

Derniers contenus du partenaire