Une pétition incite l’Eglise réformée vaudoise à privilégier les questions écologiques

Une pétition incite l’Eglise réformée vaudoise à privilégier les questions écologiques

Le Groupe de réflexion écologie et spiritualité (GRES) a lancé une pétition demandant aux autorités de l’Eglise évangélique réformée du canton de Vaud de placer la sauvegarde de la Création parmi les préoccupations prioritaires.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 26 octobre 2015

Auteur : Laurence Villoz

Lire directement l’article sur Protestinfo

« Il y a dans l’Eglise des forces, prêtes et engagées, pour la question de l’écologie. La pétition ne va pas à l’encontre des autorités religieuses, mais vise à leur signifier que des personnes sont disponibles pour participer à l’effort de sensibilisation dans les paroisses et auprès du grand public », explique le pasteur Jean-François Habermacher, membre du Groupe de réflexion écologie et spiritualité (GRES) et directeur de Cèdres formation. Lancée le 5 septembre – le jour de la fête de l’Eglise évangélique du canton de Vaud (EERV) –, cette pétition a recueilli quelque 500 signatures, à ce jour.

« L’atteinte à l’écosystème n’est pas une question qui dépend uniquement des lois, mais aussi de la spiritualité. Nous devons changer notre rapport à la nature, en saisir la dimension spirituelle, saisir l’esprit de la vie. Plutôt que d’exploiter et de dominer la nature, nous devons réapprendre à la respecter », explique Alain Cauderay, coordinateur du GRES.

En plus de placer la question de l’écologie parmi ses priorités, les signataires demandent au Conseil synodal (exécutif) « d’investir leur énergie dans une campagne de sensibilisation au sein de l’Eglise », « de mettre en évidence la contribution de la spiritualité chrétienne pour sortir de l’impasse » et « d’user de leur influence pour proposer aux paroisses, aux Eglises, aux politiques et autres partenaires de la société civile le lancement d’actions significatives ». « Par exemple, les jardins des cures de chaque paroisse pourraient être transformés en espaces communautaires où les habitants du quartier viendraient cultiver leurs propres légumes », précise Jean-François Habermacher. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

« Nous ne pouvons plus rester entre nous »

Pour Jean-Luc Blanc, secrétaire général du Défap, la théologie chrétienne d'aujourd'hui ne peut être qu'inter-culturelle et globale.

Un contenu proposé par Campus protestant
Qui est Louise Mushikiwabo ?

Qui est Louise Mushikiwabo ?

Retour sur la nomination de la Rwandaise Louise Mushikiwabo à la tête de la Francophonie. Un choix qui pourrait bien servir Emmanuel Macron.

Un contenu proposé par
Des huguenots francophones au Brésil

Des huguenots francophones au Brésil

Contemporaine de Calvin, la première francophonie protestante s'est déployée jusqu'au Brésil. Qui s'en souvient ? La mémoire collective l'a oublié, mais les documents restent.

Un contenu proposé par Fil-info-francophonie

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Abonnez-vous à un média protestant !