Une Fribourgeoise dans l’abîme du djihad féminin

Géraldine Casutt, doctorante à l’Université de Fribourg, cherche à comprendre l’engagement et le rôle des femmes djihadistes de l’Etat islamique. Un travail d’analyse nécessaire mais qui n’est pas sans sacrifices.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 30 mai 2017

Auteur : Aline Jaccottet

Lire directement l’article sur Protestinfo

Elle parle d’une voix douce. On doit presque tendre l’oreille, dans le café de l’Ancienne gare de Fribourg, pour l’entendre expliquer comment, à un moment de sa vie, elle a passé tous ses jours et ses nuits à parler par écran interposé avec des femmes engagées dans l’un des mouvements les plus violents de ce début de siècle : le groupe État islamique (EI).

La fierté d’une mère

On ne s’attaque pas à un tel sujet de doctorat par hasard. Issue d’une famille dans laquelle la religion n’a jamais laissé indifférent, Géraldine Casutt s’interroge tôt sur ce que les gens en font. « Je voulais comprendre le processus de l’extérieur », explique-t-elle. Passionnée de longue date par le Proche-Orient, c’est à Hébron où elle est venue en observatrice en 2011 que la trentenaire est confrontée pour la première fois au culte du martyre. « J’ai été invitée dans une famille qui avait perdu un fils tué par l’armée israélienne. La mère était très triste, mais très fière aussi. Je me suis demandée : la société aurait-elle réagi de la même façon si c’était une femme qui était morte ainsi ? » […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Irlande : l’Église catholique défiante face aux restrictions sanitaires

L’archevêque de Dublin a autorisé les prêtres catholiques à reprendre communions et confirmations en dépit des recommandations gouvernementales contre le coronavirus.

Un contenu proposé par Réforme

En Guinée, coup d’État et incertitudes

Ce dimanche 5 septembre, des officiers des forces spéciales guinéennes ont affirmé avoir capturé le président, Alpha Condé, élu depuis 2010 à la tête du pays.

Un contenu proposé par Une plume et des gens

S’amuser malgré la pandémie

Avec les centres d’accueil, les enfants parrainés trouvent un lieu où ils peuvent jouer et se faire des amis. Temporairement fermés à cause de la pandémie, et pour ne pas laisser les enfants sans occupations, le personnel des centres a dû se montrer créatif.

Un contenu proposé par Blog du Sel

Des ex-musulmans d’Inde se fédèrent sur les réseaux

En Inde, de plus en plus de musulmans se désolidarisent de leur religion et se regroupent, anonymement, sur les réseaux sociaux.

Un contenu proposé par Réformés

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Les dossiers thématiques de Regards protestants