L’histoire du protestantisme est ponctuée de mouvements de réveil qui sont autant de protestations contre ce qui est considéré comme un affadissement de la foi. La Réforme elle-même s’est développée en opposition à l’Église de son temps.