Cette année, j’arrête les bonnes résolutions

Cette année, j’arrête les bonnes résolutions

Joël Burri, rédacteur en chef de Protestinfo s'interroge sur l'origine de ces bonnes résolutions que beaucoup prennent à chaque début d'année.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 9 janvier 2017

Auteur : Joël Burri

Lire directement l’article sur Protestinfo

En 2017, je diminue le café et je respecterai les deadlines. Le 9 janvier, mes résolutions de la nouvelle année sont déjà du passé. Il doit en être des bonnes résolutions comme des sapins de Noël, une fois les fêtes passées, leur place est à la déchetterie. Pour me donner bonne conscience, je me suis quand même lancé dans une recherche sur l’origine de cette tradition. Et même à cet exercice j’ai échoué. Selon les sources, les bonnes résolutions seraient d’origine babylonienne, romaine, nordique, juive, musulmane ou chrétienne.

Babylonienne d’abord: selon «Direct matin» la religion d’alors voulait que l’on remette les compteurs à zéro pour la nouvelle année en rendant les objets empruntés et en remboursant les dettes avant le changement d’année. Une tradition qui se serait perpétuée chez les Romains, qui auraient pris l’habitude de faire des promesses à Janus, le dieu aux deux visages, l’un tourné vers le passé, l’autre le futur.

«La Presse» rappelle pour sa part que les peuples nordiques prêtaient serment durant la période entourant le solstice d’hiver. Le média rappelle aussi que la fête juive de Yom Kippour invite les croyants à méditer sur les fautes passées et à prendre des engagements pour s’améliorer. De son côté, l’islam invite […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Face à la Covid, faut-il enfermer les vieux ?

Devant la détresse des plus jeunes générations, notamment des étudiants, la question de la mise à l'écart des plus fragiles se pose-t-elle ?

Un contenu proposé par Campus protestant

L’Église remise en question par la culture ?

Mais est-ce que la culture non-chrétienne dans laquelle nous vivons a quelque chose à apprendre à l’Église ? Ou au contraire, devrions-nous en protéger ?

Un contenu proposé par Point-Théo

Des jeunes filles en rupture créent un magasin de seconde main

Accueillies dans un foyer pour jeunes de la Fondation de l’Armée du Salut, à Mulhouse, elles ont mené à bien ce projet qui les motivait.

Un contenu proposé par Armée du Salut

Dear Valid People : l’accompagnement sexuel

Damien Fargeout reçoit deux praticiens sur le thème de l'accompagnement sexuel.

Un contenu proposé par Radio FM Plus

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire