édito

Et notre humanité ?

L'édito de Nicolas Boutié, rédacteur en chef du Cep, pour le numéro de décembre 2020.

Un contenu proposé par Le Cep

Publié le 2 décembre 2020

Auteur : Nicolas Boutié

Lire directement l’article sur Le Cep

Cette période de confinement est propice à regarder les journaux télévisés. Bon, peut-être que je ne devrais pas… Ce qui me terrifie est la violence verbale. Soit, la violence physique est terrible, ces assassinats à travers le monde sont absolument bouleversants. Mais ce qui me gêne, c’est la violence, le choc et le poids des mots.

Je comprends tout à fait que certaines personnes ne se sentent plus en sécurité, soumises à des agressions aveugles, à des coups de feu à bout portant ou encore asphyxiées le long d’un trottoir…

Je comprends aussi les réactions de colère, les manifestations pour dénoncer et défendre toutes ces victimes.

Mais vraiment, je ne supporte plus cette violence verbale ! Ce ne sont pas des humains qui communiquent, même sous le coup de la colère, mais des bêtes enragées. Et la violence bascule ou du moins se retrouve dans les deux camps. Je n’arrive pas à comprendre. Je ne suis pas en colère, mais plutôt triste, très triste.

Où est passée notre humanité ? Peut-être détruite dans un monde où l’homme n’a plus sa place, du moins pas le plus faible, ni […]

Lire la suite sur Le Cep

Dans la même rubrique...

Facebook peut être une école de bienveillance

Il y a dans le partage de contenus une incitation à la gratitude et à la louange, remarque Jean Hassenforder.

Un contenu proposé par Vivre et espérer

Paroles de jeunes

Découvrez l'édito du numéro de janvier 2021 de Paroles protestantes Paris, dont le dossier de Une est consacré à la jeunesse.

Un contenu proposé par Paroles Protestantes – Paris

Comme un animal

En quoi sommes-nous différents des animaux ? s’interroge Grâce Nkunda, directrice du Foyer de Grenelle (Paris 15e).

Un contenu proposé par Blog pop

Surmonter le privilège masculin dans l’Église

Les récentes évolutions en sciences sociales, ont mis un dysfonctionnement relationnel en lumière. Elles ont souligné le « privilège masculin ». Explications de Marie-Noëlle Yoder.

Un contenu proposé par Campus protestant

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Le Cep

Mensuel de l’Église protestante unie de France, Le Cep propose à ses lecteurs des nouvelles des Églises locales de la région Cévennes-Languedoc-Roussillon et plus largement, des réflexions sur les sujets de société.

Derniers contenus du partenaire