Pour son repos éternel, le Suisse est plutôt classique

Autrefois la norme, l’inhumation est désormais rare. Aujourd’hui, la tendance en matière d’obsèques va plutôt vers la crémation, le dépôt des cendres dans un jardin du souvenir et la cérémonie dans l’intimité.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 7 août 2016

Auteur : Joël Burri

Lire directement l’article sur Protestinfo

Une entreprise grisonne propose de transformer le carbone issu de la crémation d’un corps en diamant souvenir. Une société française propose la dispersion des cendres dans l’espace, alors qu’un atelier de design espagnol propose une urne biodégradable dans laquelle se trouvent les graines d’un arbre prêt à naître en souvenir du défunt. En option, un capteur électronique peut se synchroniser avec un smartphone pour suivre le développement de la plante.

Le marché funéraire est-il en train de s’ouvrir aux modes et aux demandes originales? «Tous ces désirs particuliers ont un coût. Et aujourd’hui, les gens ont davantage envie de s’offrir un voyage ou une nouvelle télé, plutôt qu’une cérémonie fastueuse lors du décès d’un proche», analyse Pierre de Mestral des pompes funèbres Cassar, présentes dans plusieurs villes vaudoises. Ce professionnel avoue que la facture moyenne dans son entreprise a d’ailleurs plutôt tendance à baisser. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Vous pourriez aimer aussi

Pleurer la perte de son animal domestique n’est plus un tabou

Pleurer la perte de son animal domestique n’est plus un tabou

Du crématoire animalier au jardin du souvenir, différentes options permettent de faire le deuil de son compagnon à quatre pattes.

Un contenu proposé par Protestinfo
La tombe, un lieu de recueillement éphémère

La tombe, un lieu de recueillement éphémère

Dans les cimetières, passé un certain temps, les monuments funéraires sont retirés et les emplacements réutilisés. Peut-on récupérer les urnes ou les ossements?

Un contenu proposé par Protestinfo

Dernière demeure, entre peur et fascination

L’aménagement des cimetières diffère d’une région européenne à l’autre. Ces lieux à l'origine souvent austères évoluent aujourd'hui pour devenir des havres de paix, arborisés et propices au recueillement.

Un contenu proposé par Protestinfo

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram