« Dieu n’a pas besoin de moi pour le défendre »

Le synode de l'Église protestante unie de France qui regroupe luthériens et réformés a désigné Emmanuelle Seyboldt comme présidente. La ministre de 46 ans prend la tête du plus grand courant du protestantisme français. Interview.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 2 juin 2017

Auteur : Joël Burri

Lire directement l’article sur Protestinfo

La majorité des articles annonçant votre élection titrent sur le fait que vous êtes une femme. Le fait d’avoir une femme à la tête de l’Église protestante unie de France (EPUdF) plutôt qu’un homme va-t-il changer quelque chose ?

Dans mon Église, ça ne change rien. C’est très naturel. Le fait que je sois une femme n’a pas été un facteur décisif pour la commission chargée du discernement. Mais pour d’autres à l’extérieur de cette Église, qui se posent la question de la place de la femme dans leur institution religieuse, ça peut faire réfléchir. L’omniprésence de cette mention dans les articles me concernant montre bien le décalage entre ce que l’on vit dans notre Église et le regard que porte la société sur les religions.

Les femmes restent toutefois sous-représentées dans les organes directeurs, même dans les milieux luthéro-réformés.

Très jeune, j’ai envisagé le pastorat, et je n’ai jamais rencontré la moindre opposition. Je me suis toujours sentie soutenue dans ce projet. C’est vrai que même au sein du protestantisme, il existe des courants pour lesquels le pastorat féminin ne va pas de soi, mais ce n’est pas du tout ce que j’ai vécu. Pour moi, pas une seule fois la question ne s’est posée. Il faut du temps pour que les femmes arrivent aux organes directeurs, mais ça vient.

Je fais peut-être partie d’une génération qui arrive après un combat pour la place des femmes, et avant le suivant. Pour les femmes de mon âge, quand nous sommes arrivées sur le marché du travail, tout semblait déjà gagné. Peut-être que la génération suivante prend conscience maintenant d’autres inégalités. […]

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

Pourquoi ils participent à la « Course des héros 2018 »

Près de 50 coureurs sont déjà engagés cette année pour la Course des Héros 2018 qui aura lieu à Paris et à Lyon le dimanche 17 Juin 2018. Pourquoi participent-ils à cette course et soutiennent-ils le SEL ? Témoignages.

Un contenu proposé par Blog du Sel
Parole d'étudiant : Gabriele Bertin témoigne

Parole d’étudiant : Gabriele Bertin témoigne

Gabriele Bertin est originaire d’Italie. Il étudie depuis 4 ans à l’université de Rome dans le but de devenir pasteur.

Un contenu proposé par Institut protestant de théologie

Spot radio du 19 juin

En 1 minute chrono, l'essentiel de l'actualité traitée par les médias protestants au 19 juin 2018.

Un contenu proposé par Regards protestants

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Derniers contenus du partenaire