Luther et la philosophie : je t’aime… moi non plus

La Faculté de théologie de Genève en collaboration avec l’Institut romand de systématique et d’éthique organise un colloque international sur le thème de « Luther et la philosophie » du 11 au 13 mai à Genève.

Un contenu proposé par Protestinfo

Publié le 9 mai 2017

Auteur : Caroline Amberger

Lire directement l’article sur Protestinfo

Une manière de contribuer au jubilé de la Réforme sur un plan académique.

Dans le cadre d’un colloque qui se déroulera du 11 au 13 mai à Genève, une quinzaine de spécialistes s’intéresseront à la relation critique et souvent polémique qu’a eue Luther avec la philosophie influençant à son tour une génération de philosophes après lui. En provenance des États-Unis, d’Allemagne, d’Angleterre, de Suisse ou de France, théologiens, philosophes et historiens auront une approche interdisciplinaire. Ils aborderont dans leurs spécificités l’influence qu’a eu la pensée du réformateur sur des philosophes comme Kant, Kierkegaard ou Heidegger. A l’inverse, ils vont aussi s’intéresser aux philosophes qui ont influencé Luther. Un héritage parfois récusé basé sur la philosophie de l’Antiquité, du Moyen Age ainsi que de l’époque contemporaine au réformateur.

La théologie protestante est de manière générale plus critique par rapport à la philosophie que son homologue catholique qui pense le rapport entre théologie et philosophie dans le sens d’une complémentarité, explique Hans-Christoph Askani, professeur de systématique à l’Université de Genève et coresponsable de l’organisation. « L’idée sous-jacente à cette position critique réside dans la supposition luthérienne que la raison a une tendance à comprendre l’homme sans Dieu et que seulement la foi comprend vraiment la relation entre Dieu et l’homme », continue-t-il. Toutefois, le professeur précise que si « Luther a eu un rapport critique à la philosophie et à l’autonomie de la raison dans son rapport avec la foi, sa pensée comporte des implications philosophiques et a influencé des philosophes importants après lui ». […]

Protestants 2017 PFP

 

Lire la suite sur Protestinfo

Dans la même rubrique...

On ne voulait pas de moi

Abandonnée, moquée et rejetée, c’est à l’Église que Valentina trouve un foyer. Récit.

Un contenu proposé par SpirituElles

Pour ses 50 ans, l’IPT de Paris organise un grand symposium

À l’occasion des 50 ans de l’Institut protestant de théologie, ses enseignant.es-chercheur.es réfléchiront ensemble à la pratique de la théologie en débattant à partir de leurs spécialités respectives du 8 au 11 juin à la l'IPT-Faculté de Paris.

Un contenu proposé par Fil Actu – FPF

Jean-Luc Gadreau, «voix des protestants» sur France Culture

Responsable éditorial du service protestant sur la station de radio France Culture, le pasteur baptiste Jean-Luc Gadreau est désormais à plein temps sur ce poste. Il quitte ainsi sa fonction de directeur du développement de la FEEBF.

Un contenu proposé par Évangeliques.info

Les lieux de la musique

En région Cévennes–Languedoc-Roussillon (CLR), des lieux de musique ont vu le jour depuis quelques années. Le plus souvent rattachés à une Église locale, ils ont parfois une existence indépendante. Partons en musique découvrir la région.

Un contenu proposé par Le Cep

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Protestinfo

Agence de presse protestante établie en Suisse romande, Protestinfo est animé par des journalistes spécialisés dans le fait religieux, en lien avec l’actualité.

Depuis septembre 2018, les contenus produits par Protestinfo sont à retrouver sur le site Réformés.ch.

Derniers contenus du partenaire

bannière podcast