L’épître de Jacques
LA BIBLE EN 50 PAGES

L’épître de Jacques

L’épître de Jacques est souvent mal vue dans le protestantisme. Pour quelles raisons ? Récit n° 49/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible

Publié le 24 avril 2020

Auteur : Antoine Nouis

L’épître de Jacques est souvent mal vue dans le protestantisme, car elle comporte un verset qui dit : « À quoi servirait-il que quelqu’un dise avoir de la foi, s’il n’a pas d’œuvres ? La foi pourrait-elle le sauver ? » Alors que l’épître aux Romains déclare l’inverse : « Car nous estimons que l’être humain est justifié par la foi, en dehors des œuvres de la loi1. » Cette contradiction a fait dire à Luther : « Ces deux textes sont diamétralement opposés : c’est la foi qui justifie, et la foi seule ne justifie pas. Si quelqu’un peut faire concorder ces deux passages, je lui mettrai ma barrette sur la tête et accepterai qu’on me traite de nigaud. »

Dans la théologie protestante, l’épître aux Romains est première, car elle proclame fortement la gratuité du salut. Mais dans sa seconde partie, à partir du chapitre 12, Paul évoque les conséquence pratique de la foi. Et dans ce registre des conséquences pratiques, nous trouvons de nombreux parallèles avec l’épître de Jacques qui nous alerte sur les dérives d’une foi qui ne serait qu’un spiritualisme désincarné.

Paul était tellement soucieux de concentrer ses interlocuteurs sur le cœur de la foi qu’il ne parle pas des enseignements de Jésus. Jacques est tellement soucieux de la vie pratique de la foi, qu’il fait de nombreuses références aux enseignements de Jésus.

Dans son souci pastoral de la bonne marche de l’Église, Jacques aborde les différentes questions pratiques qui se posent à une communauté : la relation entre les riches et les pauvres2, le danger des paroles d’accusation3, l’origine des conflits4, la lutte contre le jugement et l’orgueil5, l’endurance et la patience pour lutter contre l’usure du temps6… L’ensemble de ces appels sont à lire sous le registre des versets qui introduisent l’épître : l’épreuve appartient à la vie chrétienne et « si l’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu qui donne à tous généreusement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée7. »

1 Jc 2.4., Rm 3.28.

2 Jc 1.9-11, 2.1-13, 5.1-6.

3 Jc 3.1-12.

4 Jc 4.1-10.

5 Jc 4.11-17.

6 Jc 5.7-11.

7 Jc 1.5.

Vous pourriez aimer aussi

L’épître aux Hébreux

L’épître aux Hébreux

Comme son nom l’indique, l’épître aux Hébreux parle de la foi à un public qui connaît bien les coutumes du judaïsme. Récit n° 48/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Paul et Israël

Paul et Israël

Les premiers chrétiens ont pensé que, puisque Jésus était le Messie attendu par Israël, tous les Juifs fidèles devaient naturellement le reconnaître et rejoindre l’Église. Récit n° 47/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Paul et les femmes

Paul et les femmes

Un verset qui fonde la théologie de Paul est celui qui dit : « Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ. Récit n° 46/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible
Paul et l’espérance

Paul et l’espérance

Dans le chapitre 8 de l’épître aux Romains qui parle de l’espérance, Paul commence par évoquer le mal qui traverse la création. Récit n° 45/50 du parcours « La Bible en 50 pages », par le théologien Antoine Nouis.

Un contenu proposé par Regards sur la Bible

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Regards sur la Bible

Regards sur la Bible vous propose de parcourir l’Ancien et le Nouveau Testament en 50 pages. Un blog animé par le théologien Antoine Nouis.

Derniers contenus du partenaire

Rejoignez-nous sur Instagram