Anne d’Alègre (vers 1565-1619)

La dernière comtesse de Laval-Vitré du XVIe siècle semble avoir attiré les critiques de ses coreligionnaires : frivole et velléitaire, elle aurait bradé l’héritage protestant breton. La réalité est pourtant bien plus positive.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 19 janvier 2017

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

La dernière comtesse de Laval-Vitré du XVIe siècle semble avoir attiré les critiques de ses coreligionnaires : frivole et velléitaire, elle aurait bradé l’héritage protestant breton. Sans compter qu’elle serait la cause de la mort du vieux maréchal d’Aumont qu’elle aurait en quelque sorte détourné de son programme stratégique initial. C’est en assiégeant le château de Comper, un des fiefs des Laval qui ne présentait pas grand intérêt militaire, que le commandant des troupes royales avait malencontreusement perdu la vie en 1595. La réalité est pourtant bien plus positive.

Anne de Tourzel d’Alègre était la fille de Christophe d’Alègre, seigneur de Saint-Just, un des fils du baron d’Alègre, une des plus puissantes maisons de la noblesse de France, dont les terres s’étendent entre la Normandie et l’Auvergne. La lignée des Alègre est déchiré entre branches catholiques et protestantes. Anne, qui semble être née vers 1565, est éduquée dans le protestantisme sous l’influence de sa mère, Antoinette du Prat. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

Pierre et Hélène Gagnier

Le 1er mai prochain, le Centre Protestant de Rencontre de Nice prendra le nom de Centre Pierre et Hélène Gagnier, Justes parmi les Nations.

Un contenu proposé par Réveil

La destruction des idoles

Un état des lieux des pratiques iconoclastes, d'Abraham à l'État islamique.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Henri IV et la « poule au pot »

La poule au pot, toute une histoire ! En plus d'un rappel historique, Anne-Marie Bonnet, paroissienne à Nérac, nous propose la recette de la poule farcie. Régalons-nous !

Un contenu proposé par Ensemble – Sud-Ouest

Témoins de l’Algérie en guerre

Le 18 mars 1962, étaient signés les Accords de paix d’Evian qui mirent fin à la Guerre d’Algérie, l’historienne Raphaëlle Branche publie un livre qui donne la parole à de très nombreux témoins de l’Algérie.

Un contenu proposé par Réforme