Charles Terrell (1864-1949)

L’itinéraire de Charles Terrell est loin d’être linéaire : ce missionnaire quaker a d’abord œuvré en Inde puis en France. Il fonde en 1905 une Église toujours vivante aujourd'hui.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 1 août 2015

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

Le ministère de Charles Terrell a pu apparaître en son temps assez atypique. Il l’est, en effet, par sa spiritualité, puisqu’il a été un des rares missionnaires quakers à œuvrer en France au XXe siècle. Il l’est encore par son parcours qui le porte d’abord vers l’Inde, puis s’inscrit dans le mouvement Béthel auprès des marins, avant de se fixer à Paimpol dans la dernière phase de sa carrière. Il y fonde une œuvre originale et dynamique qui a été un des fleurons du protestantisme bretonnant.

Charles Dickinson Terrell est né en 1864 à Westbury-on-Trym, dans la banlieue de Bristol. Il grandit au sein d’une famille quaker et suit des études au Redland Hill House. Il ressent très tôt un appel missionnaire. A peine avait-il épousé en 1889 Alice Mabel Wallis, qu’ils partent tous les deux en Inde au service de la Friends Foreign Mission Association. Rappelons que la foi quaker, qui associe la recherche de la révélation intérieure à de nombreuses pratiques charitables, ignore baptême, Cène, ministère pastoral et même culte organisé, dans sa version britannique. Hommes et femmes y sont en complète égalité. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

« Le passager n° 4 » : huis clos dans l’espace

Ce film est un survival spatial sous la forme d’un thriller psychologique en huis clos.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville

En mai, lis ce qu’il te plaît

En ces jours de soleil, voici une sélection de livres qui vous invitent au rêve autant qu’à la réflexion.

Un contenu proposé par Le blog de Frédérick Casadesus

Des vies froissées… où es-tu maman ?

"Des vies froissées" est une histoire poignante qui aborde des sujets de société comme la maltraitance des enfants, les traumatismes, la maladie, les figures du père et de la mère et bien sûr la pauvreté. A découvrir sur Netflix.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

La culture vivante est-elle vraiment non-essentielle ?

Un directeur de cinéma engagé, un pasteur cinéphile, et un protestant directeur d’une compagnie de théâtre dialoguent autour de la fermeture des lieux culturels et de ses conséquences.

Un contenu proposé par Réforme