Le château de Pont-l’Abbé

La forteresse de Pont-l’Abbé n’a conservé du passé que son donjon et quelques fortifications. Le voyageur qui les découvre a du mal à imaginer que se dressait là un château fort dont le périmètre mesurait plus de 600 mètres.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 16 décembre 2015

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

Le château avait été édifié assez tardivement, à la fin du XIIIe siècle, sur l’emplacement d’une ancienne motte féodale, là où s’interrompait la marée qui remontait le cours d’eau local. Un aussi rapide développement s’expliquait par la conjonction de deux facteurs : l’extraordinaire prospérité économique du pays bigouden à la fin du Moyen Âge et l’orgueil des barons locaux qui prétendaient aux premiers rangs de la province. L’ensemble fortifié était cependant disparate : le corps principal formait un puissant quadrilatère le long de la rivière de Pont-l’Abbé, tandis que la vaste basse cour disposait de courtines plus modestes. Les barons y avaient fait édifier vers 1350 une chapelle dédiée à Saint-Tudy.

Quand la place devint-elle protestante ? La décision est associée au jeune baron Charles II du Quélennec (1548-1572). C’est le neveu du comte de Maure que nous avons présenté sur ce site. Il est le fils de sa sœur Jeanne et a été élevé dans la foi huguenote dès avant la première prédication officielle dans la province. L’établissement du culte calviniste au château s’est fait progressivement après la mort du baron Jean V du Quélennec. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

La quête du Saint Graal

Le Graal se trouve au centre de la légende arthurienne et de la quête des chevaliers de la Table ronde. Dès le XIIIe siècle, il est assimilé au Saint Calice et prend le nom de Saint Graal.

Un contenu proposé par Le Nouveau Messager

Qu’est-ce que résister ?

Une réflexion historique sur la résistance qui aborde le sujet avec simplicité et pédagogie. Le compte-rendu de conférence est suivi de questions et réponses.

Un contenu proposé par LibreSens

La destruction des idoles

Un état des lieux des pratiques iconoclastes, d'Abraham à l'État islamique.

Un contenu proposé par Labor et Fides

Les dernières heures d’Annie Funk sur le Titanic

Il y a 110 ans, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic sombrait après avoir heurté un iceberg lors de sa traversée inaugurale de l’Atlantique. Parmi les 1500 victimes de ce naufrage, une mennonite à l’histoire saisissante : Annie Funk.

Un contenu proposé par Christ Seul