Le manoir de Kervaudu, au Croisic

Cette pittoresque gentilhommière du Croisic allie beauté architecturale et témoignage du passé, protestant en l’occurrence.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 10 novembre 2016

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

S’il n’y a aucune indication qu’un prêche collectif ait été organisé en ce lieu, ses propriétaires successifs ont atteint une certaine notoriété. Et, bien entendu, les Réformés des XVIe et XVIIe siècles y ont exercé leur culte de famille.

Les premiers propriétaires protestants du manoir semblent avoir été Aubin Le Roy et Guillemette Le Pourceau, dont nous ne savons, hélas, pas grand-chose. Le manoir est ensuite acquis par Jean puis René Gentilhomme, sieurs de Lespine.

Ce dernier connaît un destin assez peu banal. René Gentilhomme (1610-1671) s’était fait poète de cour, et à ce titre, comme beaucoup d’auteurs encore célèbres aujourd’hui, vivait des gratifications octroyées par les puissants du temps. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

Virages : confinement, désir de changement et monde nouveau

Le théologien suisse Denis Müller a tenu, depuis le début de son confinement, un journal où il a noté ses réactions, ses états d'âme, ses souvenirs, ses goûts artistiques, ses envies. Il s'interroge : dans quel monde voulons-nous vivre demain ?

Un contenu proposé par Éditions Olivétan

Une idée de promenade… Villefavard, terre de culture(s)

À votre prochain passage, prévoyez une vraie halte en Basse-Marche. Découvrez l’église romane du bourg qui accueillait les prêtres/évêques novateurs.

Un contenu proposé par Ouest-Infos

La banque Hottinguer

Établissement bancaire fondé en France dès la fin du XVIIIe siècle, la banque Hottinguer a contribué au développement économique et industriel de la France au cours du XIXe siècle.

Un contenu proposé par Musée protestant

L’espérance : comment demain transforme aujourd’hui

Quelles raisons les chrétiens ont-ils d’espérer ? Est-ce que nous fondons notre espérance sur un ciel lointain qui nous éloignera de toutes les épreuves du moment présent, ou avons-nous des raisons d’espérer ici et maintenant ?

Un contenu proposé par Éditions Farel