Le manoir de Kervaudu, au Croisic

Cette pittoresque gentilhommière du Croisic allie beauté architecturale et témoignage du passé, protestant en l’occurrence.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 10 novembre 2016

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

S’il n’y a aucune indication qu’un prêche collectif ait été organisé en ce lieu, ses propriétaires successifs ont atteint une certaine notoriété. Et, bien entendu, les Réformés des XVIe et XVIIe siècles y ont exercé leur culte de famille.

Les premiers propriétaires protestants du manoir semblent avoir été Aubin Le Roy et Guillemette Le Pourceau, dont nous ne savons, hélas, pas grand-chose. Le manoir est ensuite acquis par Jean puis René Gentilhomme, sieurs de Lespine.

Ce dernier connaît un destin assez peu banal. René Gentilhomme (1610-1671) s’était fait poète de cour, et à ce titre, comme beaucoup d’auteurs encore célèbres aujourd’hui, vivait des gratifications octroyées par les puissants du temps. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

Une virée en famille à la Cité des sciences

Ce week-end nous visitons la Cité des enfants de 2 à 7 ans. Au programme : expériences autour de l'eau et de l'air, mini chantier de travaux, jeu sur les échelles et spectacle.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

En août 1572, la Saint-Barthélémy

Du 24 au 28 août 1572 eurent lieu de grands massacres de protestants : 4 000 tués à Paris, au moins 10 000 en province.

Un contenu proposé par Musée protestant

Strasbourg protestant

De 1529 à 1681, Strasbourg a été, sauf pendant une courte interruption, une ville protestante. De nombreux monuments en témoignent…

Un contenu proposé par Musée protestant

« Drive my car », le long chemin du deuil

Un beau film, lent et introspectif, qui raconte la rencontre de deux personnes qui n’auraient probablement jamais dû se rencontrer.

Un contenu proposé par Les blogs de Vincent Miéville