Pierre Merlin (vers 1535-1603)

Le plus éminent des pasteurs de Vitré était issu d’une famille protestante du Dauphiné.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 2 mars 2017

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

Fils d’un ministre du culte connu, Jean-Raimond Merlin, il se fit assez remarquer après ses études à Genève pour se mettre au service de grands seigneurs protestants, comme l’Amiral de Coligny ou le prince de Condé. Il passa un moment à La Rochelle, en 1570-1571.

Pierre Merlin était à Paris lors de la Saint-Barthélemy et put s’échapper par les toits. Agrippa d’Aubigné raconte qu’il n’alla pas bien loin à cause de sa mauvaise vue et qu’il se trouva obligé de se cacher dans une meule de foin. Selon l’auteur des Tragiques « Il fust mort de faim sans une poule qui en ces temps lui vint pondre trois œufs en la main ». Pierre Merlin réussit à sortir de sa cachette au bout de quelques jours et réussit à gagner Genève. Il resta quelque temps en Suisse avant de suivre en Bretagne le jeune comte de Laval. L’Église de Vitré l’attendait. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

Mignonnes

Premier long métrage de la réalisatrice Maïmouna Doucouré, « Mignonnes » a reçu le Prix de la meilleure réalisation au festival de Sundance 2020.

Un contenu proposé par Pro-Fil

« Millésime 54 », le Paris d’avant

C’est une histoire simple mais efficace comme un petit beurre à la sortie de l’école.

Un contenu proposé par Le bal littéraire des sardines

Calvin a-t-il fait tuer Servet ?

Dans une mise au point historique, Benjamin Rivoire revient sur cette « tâche noire » dans la biographie du Réformateur.

Un contenu proposé par Blog de la librairie Jean Calvin

Un simple thé pour revenir à l’essentiel

"Dans un jardin qu’on dirait éternel", la réalisatrice Tatsushi Ohmori dépeint cette tradition ancestrale comme un refuge pour les femmes, un sanctuaire immaculé de calme et de sérénité.

Un contenu proposé par ArtSpi’in