Sucé : la cour Gaillard

Le site de la Cour Gaillard est le dernier vestige de la présence huguenote à Sucé-sur-Erdre.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 17 février 2017

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

Étrange destin que celui de cette petite cité associée pendant un siècle au protestantisme nantais. Les paroisses du pays de l’Erdre n’étaient cependant pas tout à fait étrangères à la Réforme. Des Églises rurales avaient pu brièvement s’établir entre 1560 et 1572 dans les villages voisins, à Procé ou Nort… Subsistait encore, au XVIIe siècle, le prêche huguenot du château du Ponthus, en Petit-Mars, que l’administration royale avait voulu réduire en simple exercice privé.

Quand il fallut appliquer l’Édit de Nantes, les commissaires du Roi Henri IV, le Catholique Charles Turquan et le Réformé Charles Kergrois d’Avaugour, se mirent d’accord pour proposer le site de Sucé comme lieu d’exercice officiel, dit « de Baillage ». Le choix était assez logique : un arrière-pays tôt marqué par le protestantisme, une distance de 3 lieues du grand port de la Loire, qui respectait strictement le traité conclu avec le duc de Mercoeur, et situé surtout sur un axe aisément navigable, la belle rivière de l’Erdre. En ce tout début du XVIIe siècle, la voie d’eau est le moyen le plus commode et confortable pour parcourir une certaine distance. Seule ombre au tableau, la seigneurie de Sucé dépendait de l’évêque de Nantes, qui possédait dans le bourg même une résidence d’été, le manoir de Montrerait. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

Antigone… mon cœur me dit !

La réalisatrice canadienne Sophie Deraspe dresse le portrait saisissant d’une famille en crise en adaptant librement Antigone l’œuvre de Sophocle dans la ville de Montréal. Au cinéma le 2 septembre.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

Les illusions obscurantistes du « Connais-toi toi-même » (1)

Cette formule a bonne presse mais quelles sont ses significations ?

Un contenu proposé par Le blog d’Yves Roucaute

« Satisfaction » des Rolling Stones

Cette chanson fut un succès surprise pour les Rolling Stones, qui n’avaient pas prévu d’en faire un single. L'analyse de Jonathan Hanley.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

21 août 1725. Greuze et la Bible

La lecture de la Bible est par ailleurs un thème cher à Greuze que la spécialiste Edgar Munhall explique volontiers par « l’esprit protestant » qui habite, selon lui de nombreuses œuvres de l’artiste.

Un contenu proposé par Un jour dans l’histoire