Le pasteur Jean Scarabin (1876-1974)

Le pasteur Jean Scarabin (1876-1974)

Portrait d'un des plus grands évangélistes qu’ait connu la Bretagne.

Un contenu proposé par Les Protestants bretons

Publié le 21 avril 2015

Auteur : Jean-Yves Carluer

Lire directement l’article sur Les Protestants bretons

Les diverses communautés protestantes de Saint-Brieuc, Perros-Guirec, Guingamp ou Lannion tirent d’une certaine façon leurs racines du travail persévérant de ce pasteur méthodiste qui vécut presque centenaire.

Il naquit dans une famille d’agriculteurs très pauvres de la commune de Plougras, à la limite du Finistère et des Côtes-d’Armor, le 15 novembre 1876. Les enfants de Laurent Scarabin et Marie-Jeanne Buannec sont nombreux et intelligents. Deux filles deviendront institutrices, laïques bien sûr, car la famille est “républicaine”. C’est ce qui pousse le père à confier le jeune Jean, au lendemain de son certificat d’études, au pasteur Guillaume Le Coat, connu dans toute la région pour son engagement politique “bleu”. Le directeur de la mission baptiste ne pouvait, hélas, prendre directement en charge les études du garçon. Il proposa donc au père de le confier à un couple de ses amis, les Le Page, qui résidaient à Jersey. Ces derniers étaient des protestants de confession méthodiste, très fervents dans leur foi.

Jean Scarabin poursuivit donc ses études dans l’île de la Manche et se convertit au contact de sa famille d’accueil. Il revint en France en 1898 suivre la formation théologique méthodiste à la maison d’études de Courbevoie. Il compléta ensuite son cursus pastoral à Londres et accomplit un service militaire de deux ans. […]

Lire la suite sur Les Protestants bretons

Dans la même rubrique...

Roman graphique : “Blanc autour”

Une bande dessinée sur le racisme et l’égalité autour d’histoires vraies, notamment celle de Nat Turner, esclave baptiste de Virginie, et Prudence Crandall, institutrice.

Un contenu proposé par Réforme

The Good Lord Bird… Glory Alléluia !

The Good Lord Bird, une mini-série émouvante, grivoise et immensément engageante sur la croisade de l'abolitionniste John Brown pour libérer les esclaves d'Amérique, sera diffusé à partir du 7 janvier sur Canal +.

Un contenu proposé par ArtSpi’in

«Let It Be» des Beatles

Avec son évocation de Mother Mary, cette chanson a souvent été citée pour ses connotations religieuses. Les «paroles de sagesse» qu’elle est censée prononcer évoquent également une expérience mystique.

Un contenu proposé par Christianisme Aujourd’hui

Marcheur et dessinateur

Marcheur infatigable, il parcourt le pays à grandes enjambées...

Un contenu proposé par Musée protestant