Vacances : Quelles activités partager en famille ?

Vacances : quelles activités partager en famille ?

Tout au long de l’année, on se croise. En vacances, on se retrouve. Comment apprécier ce temps avec ses enfants/parents, tout en en profitant ?

Un contenu proposé par Inspirations

Publié le 12 juillet 2019

Auteur : Laurence Roux-Fouillet

Que l’on soit six dans un même appartement, trois sous une tente ou douze dans une maison, en vacances on a envie d’en profiter, sans s’ennuyer. Durant l’année, chacun vaque à ses occupations, et on pare au plus pressé. En vacances, c’est le moment de se retrouver, sur un autre rythme. Mais il n’est pas toujours facile d’occuper petits et grands, tout en gardant du temps de farniente. Voici quelques idées à partager :

– Privilégier tout ce qui est ludique
Avouez que vous passez souvent votre tour sur les demandes de parties de Monopoly de vos enfants – ou de Scrabble de vos parents ? Allez, en vacances on a le temps : à nous les parties sous la tonnelle, sur la terrasse, face à la mer (et avec un thé glacé ou un chapeau, c’est encore mieux). On fait des mots croisés à plusieurs, juste avant la sieste. On ressort les bons vieux jeux qui ne demandent aucun accessoire : devinette, qui suis-je ?… Même le baccalauréat nous amuse.
Sinon, on se défie dans un escape-game en famille, en faisant des équipes, et avec une thématique décalée : science-fiction ou Moyen-âge. Le jeu, c’est du rire, de la confrontation, des alliances, de la complicité… Et ça change des écrans !

– Profiter de l’extérieur
La forêt, la montagne, la mer…offrent un terrain d’action quasiment sans limites. Toute l’année, on est enfermés, l’été on sort ! On court, on saute, on nage, on se mesure les uns aux autres… On se balade en ramassant des feuilles, des pommes de pain, du bois flotté… On dessine : les oiseaux, les arbres, la façade de cette église… On se lance dans l’édification de châteaux de sable, de labyrinthes de branchages, de mandalas de galets et de coquillages (les heures filent, vous ne les avez même pas vu passer…). On teste les activités en pleine nature qui confrontent aux éléments : cerf-volant, accrobranche, rafting, snorkeling, escalade…

– À nous la créativité !
C’est le moment de ressortir les peintures, les perles, les fils, la pâte à modeler ou l’argile, pour se lancer en petit groupe dans toutes sortes de créations. Idem en cuisine : on confectionne ensemble des confitures, des gâteaux, des glaces, des plats improvisés… L’un épluche, l’autre découpe, le troisième touille et les autres goûtent… C’est l’occasion de redécouvrir fruits et légumes de saison – tellement meilleurs que ceux de la cantine ! On peut aussi construire un abri pour les oiseaux, ou un hôtel à insectes pour le jardin (Papy explique très bien comment découper une planche ou planter trois clous sans se blesser !) ou fabriquer des bracelets brésiliens ou des tote-bags trop mignons… Mamie, qui est la reine du crochet, apprend à sa petite fille à tricoter un head-band rose fluo qui sera du meilleur effet cet hiver.

– Apprendre ensemble
Pourquoi ne pas partager en famille un nouvel apprentissage ? Comme un atelier pour apprendre à faire son pain ou un autre pour s’initier à l’héraldique ou à l’orientation à la boussole. On visite une ferme ou un apiculteur. On se met au yoga ou au surf à plusieurs – et c’est parfaitement normal si Tom, 10 ans, est plus doué dans ce domaine que sa mère qui tente de le suivre !

– Changer de rôle
Quel meilleur moment que les vacances pour apprendre l’autonomie ? Les petits servent les plus grands, ce sont eux qui élaborent les repas- et qui les préparent avec leurs aînés. On échange ses passions : les grands-parents ressortent les vieilles photos qu’ils commentent aux plus jeunes – qui les initient aux réseaux sociaux et autres utilisations des smileys… Chacun a ses compétences, et chacun rit de la maladresse de l’autre…

– Un peu de culture
Les musées ne sont pas systématiquement rasoirs. Ils proposent de plus en plus des parcours adaptés aux plus jeunes, avec explications ludiques, quizz à compléter, activités interactives… Ceux qui traînent les pieds peuvent toujours se poser au salon de thé du château, ou jouer dans les jardins du cloître. Après la visite, on continue à en parler : on resitue le contexte historique, on évoque la vie quotidienne à cette époque, bref, on ancre l’Histoire dans la réalité des plus jeunes. Et on exerce aussi son esprit critique : chacun peut donner son avis sur telle tradition, telle pratique, tel mouvement littéraire ou courant de peinture (avis un peu plus argumenté que j’aime/j’aime pas…)…

– On respecte le rythme de chacun
Certains sont des lève-tôt, d’autres des couche-tard. En vacances, on partage mais on n’est pas obligé de tout faire ensemble. Les ados dorment pendant que les parents vont à la pêche à pied avec les plus petits. Ils s’occupent de leurs cadets pendant la sieste des adultes, et ils vont à la plage – ou manger une glace avec leurs potes en fin de journée – pendant que les voisins viennent prendre l’apéritif. On vous rappelle que, en vacances, la gestion des ados reste une activité à temps plein !
Les créatifs s’associent ensemble, tandis que les sportifs se lancent dans des défis communs à pied, à cheval ou à vélo. On invente des challenges filles contre garçons ou adultes contre enfants. Bref, on casse la cadre habituel et on mélange les groupes en fonction des affinités.
Et surtout, si l’on n’a rien envie de faire, on ne fait RIEN. On passe son tour. On se prélasse, on dort, on lit, seul ou à plusieurs. Les vacances, c’est avant tout du temps – celui, si précieux, qui nous manque tout au long de l’année.

Découvrez d’autres contenus sur le blog Inspirations

Sur le même thème

Vacances : comment vraiment décrocher ?

Vacances : comment vraiment décrocher ?

Les dossiers s’amoncellent encore sur votre bureau et pourtant vous partez d’ici quelques jours ? On vous livre le mode d’emploi pour éviter d’emporter préoccupations et culpabilité dans votre valise.

Un contenu proposé par Inspirations
5 conseils pour gérer votre ado en vacances

5 conseils pour gérer votre ado en vacances

Râleur, décalé, boudeur… l’ado n’est pas un vacancier comme les autres. Voici cinq conseils qui peuvent vous faciliter la vie en évitant de vous mettre votre ado à dos.

Un contenu proposé par Inspirations

UN CONTENU PROPOSÉ PAR

Inspirations

Inspirations est un blog qui respire l’air du temps, pour mettre de la bonne humeur, de la légèreté et du mieux-être dans la vie de tous les jours. Il a les pieds sur terre et la tête dans les étoiles et collecte expériences, conseils, réflexions et bonnes idées, avec un supplément d’âme. Quête de soi et quête de sens y sont indissociables. Un souffle de bien-être et de mieux-vivre au quotidien.

Derniers contenus du partenaire

7e convention du Forum protestant